lundi 2 juillet 2012

LA PHOBIE D UN TAUX D ABSTENTION LORS DES ELECTIONS LEGISLATIVES

La classe politique aura du pain sur la planche car les enjeux sont multiples et sont pleins de defis du fait de la particularite de ce scrutin qui doit determiner de la recomposition ou refondation de l assemblee nationale cette auguste institution d antan aujourdhui vouee aux gemonies . Les 24 partis et coalitions en lice sont entrain de derouler leurs campagnes sur fond de tensions et d intimidations ,tous les moyens sont bons pour se mettre en valeur ,du denigrement aux revelations fracassantes,les plus croustillantes les unes des autres,la vie privee de l autre est jettee en pature aux medias pour mettre des batons dans les roues contre de potentiels adversaires c est cela la politique chez nous de l acharnement ,des mensonges ,des promesses vides, vites oubliees apres elections mais ces derniers n ont pas encore decryptes que le peuple a atteint un seuil de maturite jamais inegale du fait de leurs eternels retournements de vestes et de langages mielleuses qui puent le fiel ,la population toujours sur ses gardes attend avec patience ces dinausores pour faire leurs devoirs de citoyens sans pression quelques soient le deballage tout azymuth que cette race en voie de disparitions s exerce a pratique encore sous les feux des micros et autres podiums comme des stars du jour ils jurent par tous les saints que ceux sont eux les alternatifs a la regression democratique qui s est encrastree dans notre pays ,il faut un grand nettoyage au karcher selon eux pour remettre le pays sur les rails . Pendant qu ils font du tourisme politique ,la plupart d entre eux decouvrent pour la premiere fois les realites du terrain et le vecu reel des senegalais des profondeurs ou pauvrete ,maladies ,chomages ,abscence d infracstructures sont le lot quotidien de ces derniers et eux comme des messies semblent se preocuper de cette decadence humaine sur tous les plans. Longtemps a l abri des aleas de la vie ,des incertitudes quotidiennes , ils viennent precher la bonne parole comme des acteurs de serie B rompus a la tache ,faisant miroiter des litanies de promesses ,psychologiquement ils ebranlent la somme minime de tranquilite de ces pauvres gens qui vont aller au lit gaver de promesses ,revant de lendemains meilleurs qui ne seront qu hypothetiques ,ces gens sont les grands detourneurs et violeurs de consciences que le monde aie jamais enfante. Zappes qu ils sont par les populations des villes et des banlieues proches ,ils descendent au fin fond du senegal pour retrouver un semblant de dignite avec des meeting remplis de gens habilles et payes pour a circonstance ,le passage a la television a son pesant d or ,tous les moyens sont bons pour etre bien percu par le reste des telespectateurs qui degoutes zappent sur d autres chaines maintenant ils ne peuvent plus monopoliser ou focaliser ls senegalais sur leurs futilites abjectes. Sans gene le senegalais lambda s est detourne de ces politicards qui disent sortir des plus grandes universites du monde avec des diplomes de prestiges en bandouliere mais ce qui me choquent ils sont tous des consultants avec des cabiets furtifs et douteux ,ayant amasse des tresors de guerre .ils viennent titiller la sensibilite des senegalais qui ont d autres preocupations existentielles que d ecouter leurs jeremiades a deux balles qu ils nous serinent a longueur d antenne . Vivement que cette campagne s acheve et que l on va vers l essentielle ,la demande sociale la cherete de la vie ,le cout de lelectricite ,la sante ,l education ,le chomage endemique qui touchent la majeure partie de la jeunesse ,la recrudescence des viols ,le banditisme ,la delinquence juvenile ,la mendicite ,le sous-emploi ,la precarite des menages ,la spoliation fonciere ,les audits ,le blanchiment d argent ,les banques qui font de l usure avec le taux eleve de bancarisation la peche ,la crise energetique ,l environnement des affaires qui est gangrene par la corruption ,la loi sur l enrichissement illicite ,le conseil constitutionnel la caisse noire de la presidence ,le budget de la presidence qui est une caverne d ali baba,la crise casamancaise,le renflouement du bateau le diola ,les refugies mauritaniens ,les accords de peche ,l or des mines de sabodola ,les agenciations des societes nationales et j en passe