samedi 24 novembre 2012

LA SARABANDE DES PESTIFERES LES NOUVEAUX DAMNES DU SENEGAL

KARIM WADE S EST IL CREUSE LUI-MEME UNE TOMBE Au Senegal,le royaume des voleurs par excellence rempli de faits d hiver et autres rocambolesques retournements de situations a encore de beaux restes devant lui,les nouveaux riches communement appelles anciens pauvres sont perpetuellement devant la scene,a defaut de pouvoir prouver l origine licite de leurs avoirs et biens actuels la saison de la chasse a l homme ,un far-west tropical,les chasseurs de tete du nouveau regime CREI instrumentalises avec l appui des medias de caniveaux s en donnent a coeur joie sous le regard parfois indifferent du peuple qui peine a assure les trois repas quotidiens d usage dans notre pays surendente apres 7 mois de gestion de rupture chantees par les nouveaux locataires du palais et sa cour de laudateurs, avec une pluie de promesses farfelues les unes et les autres grotesques . La derniere injure au peuple senegalais c est la reponse enfantine lourde de consequence servie par le rejeton de l ex president wade concernant son suppose patrimoine et ses biens a travers le monde ou planques dans des paradis fiscaux,dixit son pater tout ce que karim a c est moi qui lui ai donne ,qu il attende sa mort pour pouvoir heriter de lui l argent du senegal n est pas un bien personnel. Et comble d insulte il ose declarer qu il avait plus 8 milliard avant lavenement de son pere celui qui jubilait tout de suite apres son election disant que leurs soucis d argent etaient termines a son directeur de cabinet l homme des chantiers de thies celui qui fricotte avec le soleil {icare seck]. Son pere qui avait du mal a finance sa campagne en 2000,douze ans apres le rejeton trentenaire a l epoque de l accession de son pere ,qui etait trader ou courtier dans une banque sise a londre se retrouve comme par enchantement comme par magie milliardaire,une insulte a l intelligence des senegalais mais comment ne pas prendre avec des pincettes ces declarations si lactuel locataire du palais dans sa declaration de patrimoine enonce plus de 4 milliard . Au senegal l unite de mesure sont les milliards . Ce sera difficile de sortir du tourbillon des audits car comment comprendre que des gens a l horizon 2000 payaient le loyeret se retrouvent subitement avec des immeubles un peu partout dans le pays et a travers le monde ,des immeubles dont le cout estimatif le plus bas depasse les centaines de millions de franc cfa ,des terrains dans les zones qu ils ont contribue a surevalues comme la zone des almadies ou la nouvelle bourgeoisie se bunkerisent,des comptes bancaaires foisonnantes de millions ou sont seulemnt des comptes de transits,de transferts pour blanchir l argent illicite avec la complicite des banquiers vereux comme l etait l actuel premier ministre . A u pays du riducule ces voleurs a col blanc ne font pas rire. Meme son pere ose dire qu il a achete un terrain a plus d un milliard depuis quand le metre carre au senegal coute plus cher qu a washington. Avec leurs nationalites douteuses nous sommes diriges par des parias ,des apatrides venus uniquement se sucrer sur le dos des senegalais ,sur le dos du peuple ,maintenant les partis politique sont des conglommerats d investisseurs en manque de placements ,l etat est une place boursiere ,une association a but lucratif ,les politiciens des rentiers ,le peuple de la main-d oeuvre a bon marche ,nos gouvernants des representants bon teint des puissances etrangeres qui doivent rendre comptes(FRANCE AFRIQUE) d abord et par la suite a L ONU ;LE FMI;LA BANQUE MONDIALE ,c est les institutions de BRETTON WOODS qui dirigent ce monde c est eux qui determinent la politique des nations sous leurs tutelles,leG8 ,le G20 toutes ces entites dominent le monde ,ils tiennent les pays par le ventre. L union africaine n est qu une coquille vide ,une organisation d harmonisation de la politique definie des puissances etrangeres ,une caisse de resonnance comme nos assemblees nationales ,des institutions sans aucune valeur ajoutee,des marionnettes qui legitiment les decisions etatiques pour pouvoir annhilier toutes velleites de contestations,un instrument de legitimation des forces de repressions des regimes en place quelle ironie du sort ,les forces repressives sont de veritables epees de damocles sur la tete des senegalais . Ces audits enclenches sont de veritables boites de pandores dont l ouverture peut mener a beaucoup de condamnations du plus bas de l echelle au plus haut sommet de l etat car eux tous ils sont mouilles jusqu a la moelle ,cela n epargnera personne car chacun d entre eux a un moment donne a eu a gere les biens de l etat,nulle ne sera blanc comme neige c est impossible s ils sont menes avec rigueur et impartialite avec la dexterite requise qui sied a ces genres de situations ,nous ne sommes pas encore sortis de l auberge ,gageons et osons espererque cela ne soit pas des epouvantails agites pour faire taire les recalcitrants ou pour amuser la galerie dans la galere. Le cas karim wade sera un cas d ecole ,rien ne le predestinait a etre quelque chose dans ce pays ,un pays dont il ne comprend meme pas la langue c est dommage que l on arrive a ces extremes par la faute d un papa-poule qui a ruine l esperance de tout un peuple a lautel de son ambition paternel.