mercredi 16 janvier 2013

LE NON-CUMUL DES MANDATS ELECTIFS /PROBLEME D ACTUALITE

Au Senegal le cumul des mandats électifs est l épine sur le dos de la bonne gouvernance ,les politiciens ont l habitude de cumuler leurs fonctions électives depuis belles lurettes sans se rendre compte qu ils sont un frein car en pensant gouverner par procuration ou par délégation ils pensent pouvoir se tirer d affaire ou leurrer leurs concitoyens .Beaucoup de nos députes et ministres sont des cumulards ce qui renforce l absentéisme au niveau de leurs mairies ou commune d arrondissement,le revers de la médaille c est l ignorance totale des préoccupations de leurs administres.Sachant qu ils n ont pas le don d ubiquité et n étant pas des devins ou magiciens la majeure partie du temps ils font du tape a l œil ou du copie colle quand ils vont au devant des élections pour rempiler. Absence de déclarations de patrimoine avant et après leurs fonctions,un véritable boulevard pour de possibles enrichissements illicites si l on sait qu au senegal la politique rime avec ascension sociale et détournements de deniers du contribuables ,une véritable caverne d Ali Baba pour beaucoup de politiciens qui se sucrent sur le dos des citoyens sans arrière pensées ,les mentalités doivent suivre l évolution des structures sociales ,on a trop traine pour faire des reformes idoines et lutter contre cette forme d accaparement des pouvoirs ,le cumul de fonction dans tous les sphère,un recul de l administration est un frein au développement ,un recul démocratique ,trop de pouvoirs sur les mains d une seule personne est un catalyseur d abus d autorité et de moyens de chantages de pressions. Cette donne devrait changer si nous voulons être dans le concert des nations démocratiques,une démocratie doit être participative et non une dictature déguisée, le président de la république doit introduire a l assemblée nationale ou décréter une loi supprimant de facto les cumuls de mandats électifs car trop c est trop . Ainsi nos députes cumulards et ministres pourront travailler et donner le meilleur d eux-mêmes pour la satisfaction des préoccupations des sénégalais. Tout le monde devrait mettre la main a la pâte pour l émergence d un pays stable et en voie de développement ,il ne sert a rien de discourir il faut des actions concrètes et efficientes pour sortir du sous développement et endiguer le chômage galopante des jeunes la frange la plus touche par le manque d emploi,un scenario catastrophe se dessine si nos gouvernants sont incapables de créer des emplois ou d accompagner les entreprises génératrices d emplois ,le taux en s accroissant va créer des oublies de la république qui contribuera a toutes sortes de dérives déjà vues et vécues au senegal. Espérons que ce gouvernement va relever le défi de la concrétisation de toutes les promesses faites durant les campagnes précédentes que ces dernières(promesses) ne soient pas des éléphants blancs . Le peuple attend de ses dirigeants du concret rien de plus . Les audits et autres poursuites ne doivent pas être des épées de Damoclès ou une machine pour casser de l opposants mais un moyen pour recouvrir les avoirs des sénégalais disperses aux quatre coins de la planète par des délinquants a col blanc . Un jour l histoire retiendra le tournant essentiel du magisters de MAcky Sall si toutes fois les choses déclenchées un peu partout arrivent a leurs termes avec des résultats probants ,nous allons vers des lendemains incertains mais avec l espoir de sortir de la politique politicienne pour aller vers l essentielle,le travail pour la patrie et no pour le parti comme déclamer a maintes tribunes par les gouvernants actuels . L auto-glorification et l autosatisfaction ne sont pas l apanage d un politique,il faut des actions d envergure pour que l histoire retienne leurs noms a jamais graves dans la mémoire collective