mercredi 15 mai 2013

L HYDRE PHAGOCYTE LA POPULATION

APRÈS CONCERTATIONS, DÉCRYPTAGES DE L ARÈNE POLITIQUE RÉGISSANT PLUS OU MOINS LES DESTINÉES DE NOTRE PAYS A DES DEGRÉS IMPLIQUES DANS SA GESTION LA SOCIÉTÉ CIVILE AVEC SON COROLAIRE DE MOUVEMENTS ET D ASSOCIATIONS NÉBULEUSES QUI SE DISENT APOLITIQUES ET CITOYENNES NOUS AVONS DÉCIDÉS D APPORTER NOTRE PIERRE A L ÉDIFICE DE RECONSTRUCTION NATIONALE UNE RUPTURE ET UNE VISION EN ADÉQUATION AVEC L ASPIRATION DE LA VOLONTÉ POPULAIRE (LA MASSE LABORIEUSE ET SILENCIEUSE) LOIN DES QUERELLES DE CHAPELLES ET DES CARCANS POLITICIENNES NOTRE CREDO ET SACERDOCE C EST LA REVALORISATION DE L ÉTHIQUE DE LA VERTU POUR LE MIEUX ÊTRE DES POPULATIONS QUI SONT TOUJOURS PRISES COMME LA CINQUIÈME ROUE DU CHARIOT COMME DANS BEAUCOUP DE CAS NOTRE PAYS EST A UN TOURNANT DÉCISIF DANS SA MARCHE VERS UNE DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE INCLUSIVE ET IMPLIQUÉE DORÉNAVANT TOUTES LES GÉNÉRATIONS DOIVENT ÊTRE IMPLIQUÉES CAR A L HORIZON POINTE NOTRE INSERTION DANS CE QU ON APPELLE LE VILLAGE PLANÉTAIRE L ÈRE DE LA GLOBALISATION A OUTRANCE NOUS ASSUJETTIE A JOUER NOTRE PARTITION AU CONCERT DES NATIONS ;UNE OUVERTURE CERTAINE VERS CE MONDE D ÉCHANGE ET DE COMMUNICATION LES BARRIÈRES ÉRIGÉES DEPUIS DES SIÈCLES DOIVENT DISPARAITRE ENTRE LE NORD ET LE SUD CE MONDE N EST PLUS UN LABYRINTHE UN CHAPELET D ÉCHANGE ET DE PARTENARIAT DOIVENT ÊTRE TISSE POUR LA SURVIE DE L ESPÈCE HUMAINE NULLE NE DOIT PLUS RESTER DANS SA BULLE ;LE NOMBRILISME N EST PLUS D ACTUALITÉ SI NOUS VOULONS LÉGUER UN MONDE FIABLE ET VIABLE POUR LES GÉNÉRATIONS FUTURES NOUS PENSONS QUE LAISSER LE CHAMPS POLITIQUE AUX MAINS D AFFAMES ET DÉCIDEURS A LA SOLDE DES INSTITUTIONS INTERNATIONALES C EST SE METTRE SOUS LA GUILLOTINE L AUTODESTRUCTION N EST PAS MORALE NI RELIGIEUSE C EST UNE HÉRÉSIE CAR APRÈS 50 ANS DE GESTIONS DE CES DERNIERS RIEN N A CHANGE SOUS LES TROPIQUES LA MAL-GOUVERNANCE EST LA CHOSE LA MIEUX PARTAGÉE CHEZ NOUS NOUS NE LAISSERONS PLUS CES GENS NOUS MENER VERS L ABATTOIR CE N EST PAS DE L IMMIXTION MAIS UN DEVOIR CITOYEN UNE CONTRIBUTION POUR ALERTER ET TROUVER LES VOIES ET MOYENS POUR SORTIR DE L ORNIÈRE VERS L ÉMERGENCE A UNE CULTURE DE PARTICIPATION CITOYENNE , DE DÉVELOPPEMENT ÉTANT LES GARANTS D UN DEVENIR MEILLEUR A DÉFAUT D ÊTRE DES SENTINELLES DE LA RÉPUBLIQUE NOUS VOULONS ATTIRER L ATTENTION DES SÉNÉGALAIS SUR NOTRE BIEN COMMUN LORS DE LA DERNIÈRE LÉGISLATIVES BEAUCOUP DE CITOYENS N ONT PAS JUGER ALLER VOTER A CAUSE DE LEURS DÉSAMOURS DE LEURS DÉSESPOIR DE CHANGEMENT UNE DÉSILLUSION QUI NE DIT PAS SON NOM CAR CEUX SONT LES MÊMES QUI REPRENNENT LES RÊNES DU PAYS APRÈS UNE TRAVERSÉE DU DÉSERT CE POURCENTAGE SI FAIBLE DÉMONTRE QUE LES POPULATIONS SONT EN DÉPHASAGE AVEC LES POLITICIENS MALGRÉ LEURS TINTAMARRES A L APPROCHE DES CONSULTATIONS ET AUTRES ÉLECTIONS : ON A CRU AVOIR ÉLU UN PRÉSIDENT DE RUPTURE MAIS HÉLAS L HABITUDE EST UNE SECONDE NATURE COMME L HYDRE QUAND TU LUI COUPE UNE TÊTE UNE AUTRE SORT A LA PLACE UNE PROGRAMME QUE LE NOUVEAU PRÉSIDENT A SLOGAN A DU MAL A ÉTABLIR CAR LES VIEILLES HABITUDES ONT LA PEAU DURE SOUS LES CHAUMIÈRES LES DÉTRACTEURS EN RIENT SOUS CAPE CAR AVEC SA COALITION AU PIED D ARGILE ET SON ÉTERNEL S NIPPER QUI TIRE AU FLANC POUR SE REFAIRE UNE VIRGINITÉ APRÈS AVOIR PACTISER TOUT AU LONG DE SON PARCOURS AVEC LES PRÉVARICATEURS ET CROQUEMITAINES DE LA SOCIÉTÉ SÉNÉGALAISE BEAUCOUP DISENT QUE C EST UN PRÉSIDENT PAR DÉFAUT MALGRÉ SES 65% DE SUFFRAGES VALABLEMENT EXPRIMES DURANT LE DEUXIÈME TOUR LES CORBEAUX QUI PILULENT DISENT QU IL NE POURRA PAS MAINTENIR LE CAP DU CHANGEMENT POUR ENTRER DANS L HISTOIRE ET QU IL NE POURRA PAS FAIRE PLUS QUE SON PRÉDÉCESSEUR L HISTOIRE RETIENDRA QU UNE NOUVELLE PAGE EST ENTRAIN DE S ÉCRIRE LA VRAIE ALTERNANCE DANS NOTRE PAYS CE N EST PAS LE CHANGEMENT DE PRÉSIDENT MAIS LE CHANGEMENT DE MENTALITÉ LES CITOYENS SONT PLUS EN ALERTE PAR RAPPORT A LEURS AINES LES PROMESSES ET AUTRES ÉLÉPHANTS BLANCS NE PEUVENT PLUS PASSER COMME LETTRE A LA POSTE 70% DES JEUNES SONT CONFRONTES AU CHÔMAGE L ÉDUCATION VACILLE ON TEND VERS UNE PRIVATISATION DE L ESPACE UNIVERSITAIRE IL FAUT DÉBOURSER POUR ÉTUDIER UN MAL ÊTRE CULTURELLE ET IDÉOLOGIQUE LES REPÈRES PRENNENT LE LARGE LA MORALE LE CIVISME MANQUENT D UNE MANIÈRE CRIARDE A CETTE FRANGE DE LA JEUNESSE DÉSABUSÉE AUX ABOIES DU FAIT DE L INCURIE DES GOUVERNANTS LE NÉPOTISME ET LE DESPOTISME S ÉTALE COMME UNE COROLLE DE FLEURS A TOUTES LES SPHÈRES DE L ADMINISTRATIONS COMME UN GRAND CORPS MALADE LE PAYS CONTINUE DE S ENLISER DANS LES AFFRES DE LA MISÈRE TOUS LES SIGNAUX SONT AUX ROUGES L ALIBI EST L ÉCONOMIE MONDIAL QUI EST EN CRISE ET LES RÉPERCUSSIONS SUR NOTRE ECONOMIE SONT INÉVITABLE MAIS JUSQU’À A QUAND NOUS ALLONS NOUS CONTENTER DE CES FACTEURS EXTRA TERRITORIALES