mercredi 31 juillet 2013

UNE SIMULACRE D ELECTION PRESIDENTIELLE

Une route balisée pour IBK IBRAHIMA BOUBACAR KEITA LE CANDIDAT DES FRANÇAIS L union africaine a encore montre ses limites au niveau continentale et au niveau internationale car en laissant les coudées franches aux pays prédateurs que sont les pays européens qui pour avoir une mainmise sur les ressources minières du Mali se sont ligues avec les touaregs de l AZAWAD pour déstabiliser ce pays et venir en sauveur avec la bannière d une guerre préventive contre le terrorisme islamique qui n existe que de nom. Un scenario tout trouve pour légitimer leurs interventions au Mali et ainsi s approprier l uranium et autres ressources détecter au nord mali. Rien de telle qu une crise interne et sous le couvert de l ONU avec la bénédiction, des chasseurs de primes maliens ,ces sempiternels fossoyeurs de l Afrique qui ne veulent pas s auto exclure de la tutelle française et européenne. A quand l émergence d une élite africaine capable de dire non a l aide extérieure et de développer leurs pays grâce au travail. C est pas demain la veille car après la Libye ,la Tunisie maintenant l Égypte quel pays est le prochain sur la liste de ces pays colonisateurs qui pensent que l Afrique est leurs territoires de chasses et d expériences. Ces élections seront truquées et le candidat des français va sortir au premier tour loin devant ces adversaires,même s il y a un second tour leurs candidats va remporter la manche haut la main,les observateurs sur le terrain de l union européenne vont s empresser de valider les résultats . IBK va passer comme lettre a la poste ,l armée et la police vont descendre et tuées dans l œuf toutes contestation des maliens imbus de dignité et de justice et la communauté de la C E D E A O va aussi félicite la bonne marche de va démocratie malienne après 19 mois de crise . Après le nord mali sera une épine dans le pied du futur gouvernement autoproclame qui sera mis sur pied avec l appui des français qui jouent un double jeu ,car ils manient la carotte et le bâton sous les yeux complices des gouvernements africains qui n attendent que des miettes comme des charognes ,le déploiement de leurs forces au Mali n est pas dénué d intérêts ,dans leurs pays ils agitent le terrorisme comme épée de Damoclès pour faire avaler la pilule aux populations déjà fatiguées de leurs gouvernances réciproques en contradictions avec l aspirations des peuples. Qui vivra verra tout ce charivari c est a cause du sous sol malien qui regorge de minerais