mercredi 28 août 2013

IDENTIFICATION NATIONALE CE QUE L ON NOUS A PAS DIT

IDENTIFIEZ VOUS OU PERDEZ VOTRE NUMÉRO Maintenant on nous impose le nombre de numéro ou d abonnements qui est fixe par l état suspicieux a trois ou la règle de trois ou la bataille de Troie. L ÉTAT piétine le droit des citoyens,foule au pied le respect de la vie privée au l autel de la sécurité nationale. Dans quelle genre de démocratie sommes nous allaites? Et pourquoi cette recrudescence de phobies que distille ce gouvernement depuis son installation a la tête du pays ,le renforcement de la sécurité présidentielle,la sanctuarisation du palais en bunker,les exercices d alertes a la bombe avec les yankees,le total contrôle permanent de l aéroport par une société américaine,la délocalisation de l ambassade des états -unis au niveau des almadies quartier hyper surveille et sur écoute permanente. Les accords bilatéraux nébuleux avec l état hébreu sous le couvert du développement agricole alors que les israéliens sont maitres dans le contre espionnage et la lutte contre le terrorisme. Cette présence israélienne ,américaine et française ne dit rien qui vaille . Le renforcement des bases françaises avec de nouveaux accords de coopération dans le monde militaire signes sous le coude qui renforcent et pérennisent la présence française dans notre pays doit alerter les gens . Plus de vie prive,intimité zéro car nous sommes tous sur écoute a défaut de pouvoir nous implanter des puces électroniques pour la traçabilité de nos faits et gestes. De quoi ou de qui ont-ils peur ? De nature pacifistes les sénégalais ont d autres chats a fouetter mais l état se montre vil ,subjectif car au lieu de s atteler a la concrétisation de leurs chapelets de promesses électoralistes chaque jour ils nous jouent des tours et des entourloupes comme au jeu du chat et de la souris. L affluence notée au niveau des agences et sociétés de téléphone suite aux spot télévisuels et campagne d affichage dans les différentes artères de la capitale démontrent a souhait l emprise que le cellulaire moyen de communication a sur la population une véritable armée de zombie voulant coute que coute s identifier pour ne pas perdre leurs numéros tout cela avec la complicité des sociétés de téléphones qui au lieu de protéger les abonnes se mettent a comploter contre eux sous le regard complice des associations de consommateurs qui ne font pas leurs rôles de défenseurs du droit des consommateurs mais travestissent leurs structures en support de chantage pour leurs propres intérêts basiques. Nos droits seront toujours foules au pied ,nous devons demander des comptes aux gouvernants pour qu ils éclairent nos lanternes et non des explications alambiquées pour noyer le poisson.