vendredi 6 avril 2012

DEVOIR DE VERITE SUR LA GESTION LIBERALE

Une nouvelle gestion participative de la chose politique se dessine au senegal ,mais avant cela l etat des lieux est une demande citoyenne, de transparence ,de verite pour aller de l avant ,ils faut tourner la page des speculations ,des supputations ,des accusations de mauvaises gestions pour qu on puisse sortir de cette situation de doute ,la verite sur la gestion de l equipe precedente est un devoir regalien ,il ne faut plus parler du pouvoir discretionnaire du president, c est de la discrimination ,c est des entreloupes ,des sacs fourres-tout pour jouer sur la conscience des senegalais,les memes actes font les memes effets ,une rupture generale contre ce qu on appellent les secrets d etats ,les interets superieurs de la nation ne doivent pas  etre mis ou sacrifier sous la tutelle d un droit de reserve un pacte de non agression au detriment du contribuable, suce jusqu a la lie par le precedent regime .Combien de contrats eoliens ont ete faits sur le dos des senegalais ,le peuple a un droit de regard sur la gestion de son patrimoine ,de ses deniers ,nous ne payons pas des gens pour se sucrer sur notre dos ,c est du vampirisme etatique ,du sadisme ,de la mafia orchestree au plus haut niveau par une certaine elite a l encontre de la majorite silencieuse ,ces gens ne perdent rien pour attendre ,les rats sont entrain de se positionner pour chercher la breche pour envahir de nouveau le navire senegal ,plus jamais cela ,la transhumance est regie comme mode de louvoiement pour ses serpents qui  muent a la premiere occasion pour entrer dans les graces des nouveaux maitres du jeu ,un hola devrait etre fait sur cette facon de faire de la politique pour rebondir et avoir des indus , c est hideux et malsain pour la jeune generation qui regarde d un oeil dedaigneux ces hommes qui n ont aucunes scrupules a vendre peres et meres pour s infiltrer dans les rouages du systeme .Le combat  doit continuer ,c est une lutte sans relache ,la moindre inattention nous serait fatale ,un echec patent ,une trahison pour le nombreux morts ,les emprisonnes injustement parce qu ils ont fait front a l ignominie ,parce qu ils ont denonce une certaine pratique ,une certaine gestion calamiteuse,beaucoup de senegalais se sont exiles a cause de l environnement polue du monde des affaires ,de la politique gabegique du regime liberal.Un nouveau regime rempli d espoir vient d etre installe ,les prochains jours et mois nous edifieront sur sa capacite a respecter les voies du peuples et la voix du peuple qui a tonne comme un avertissement pour sonner le glas ,la fin des derives ,de l impunite ,de la malversation ,de la concussions et autres sytemes de gestions nebuleuses ,l independance de la justice doit etre surveiller comme du lait sur le feu,plus nepotisme ,de despotisme ,seulement la verite ,la dignite ,les valeurs citoyennes doivent etre cultivees et perenniser pour un autre modele de developpement ,les attentes sont nombreuses et pressantes,le pays sous assistance medicale,sous perfusion,dans le coma ,en latence tant les fondements ,les bases d une bonne gouver nance ont ete sape sous l autel d un clientelisme qui a mene a la degradation des valeurs republicaines; qu incarnees par nos intitutions et notre administration d antan,un grand corps malade,demembre,desarticule desuni pour servir un roitelet de pacotille, un fossoyeur de la republique ,extirper cette gangrene est un devoir de salubrite publique.
Le serment de bonne gouvernance ,de transparence du nouveau president est un espoir suscitant beaucoup d esperance pour une large frange de la population engluee dans la recherche du pain quotidien,la reduction des denrees primaires de premieres necessites sera un ouf de soulagement, affamer son peuple c est l empecher de reflechir ,de penser car sa seule preocupation sera comment faire pour survivre dans la dignite ,la politique de la main tendue doit etre revolue ,chacun a le droit participer a la construction nationale selon ses competences.Lepeuple n acceptera plus d etre pris en otage ,d avoir des oeilleres pour etre trimballer selon les bons vouloirs des gouvernants .
NOUS AVONS NOTRE MOT A DIRE