jeudi 24 novembre 2011

RETOUR AU PAYS NATAL

Cette structure le FNPJ est un levier qui permet aux  jeunes et en particulier ceux qui ont des projets ,d avoir acces aux financements et il ya un echalonnage de remboursement de credit facile pour tous.
Maitre Wade a su des son avenement appele les jeunes a revenir au senegal pour participer aux developpementx et a construire un senegal emergeant pour les generations futures . Il a su mettre en place des politiques et des ordres de missions ont ete faits pour tous les ministres de son gouvernement.
Prenons l exemple de monsieur Farba Senghor communement appele <element hors du commun> du gouvernement il a su montre ses capacites a diriger partout ou il est passe .
Moi je l appelle le BAAY FALL du president de la republique et la je rejoins un de mes concitoyens qui disait de lui que c est un modele de d abnegation de constance et d engagement.
Une elite de type nouveau prompte apporter des solutions idoines ,une nouvelle elite pragmatique  avec un franc-parler a l image de farba .
Une elite qui incarne l ideologie <<bayy fall >> qui mettrait de cotes sa propre ascension sociale au profit de celle du peuple ,elle sera formee de ministres  qui comme farba plus proche des masses populaires ,des gens fortement impregnes du vecu quotidien des << goorgorlou >> afin de mieux regler leurs problemes. Bref si le president  avait une dizaine de ministre comme Farba autour de lui le pays en gagnerait beaucoup. La methode farba est aujourdhui un exemple a mediter pour l attitude que les ministres devraient avoir face aux directives du president de l a  republique .
Notre pays se cherche de nouveaux dirigeants  capables de donner corps a la vision du president pour sortir le pays du marasme et de la desesperance sociale qui poussent les jeunes a fuir leur pays en quete du meilleur .
Le peuple qui a porte son choix sur le president Wade sur l homme du 19 mars et sa politique . Les senegalais ont vomi et voue aux gemonies une certaine pratique qui fut l apanage de ceux qui ont echoue partout sauf a travers les medias . De toutes les facons l histoire retiendra  cette erreur monumentale d une opposition boycoteuse, boudeuse comme des enfants des legislatives . L assemblee nationale ,lieu priviligie pour la defense des interets populaires, cette vieile classe politique oublieuse des  aspirations profondes du peuple doit arreter cette campagne electorale permanente et se mettre au travail.  Halte aux parlottes, il faut travailler encore travailler toujours travailler beaucoup travailler comme le dit  Wade retrouvons nous autour de l essentiel qui est le travail.
Parfois dans mon for interieur , j imagine un senegal avec sa politique denuee d hypocrisie, de manoeuvre politicienne, dans lequel sa classe dirigeante sera unie autour des actions du president , l aidant a asseoir une gestion saine des affaires du pays sans polemique et ne faisant qu une avec le peuple ou il n y aura ni ideologie partisane importee comme le marxisme et autres .
Que notre pays soit une entite dynamique  avec  a sa tete  des gens integres, voues aux interets de ceux qui les ont elus pour diriger les affaires de la cite . J ose rever qu un jour il n y aura plus de guerres fratricides , de guerres de tranchees , que tout un chacun soit obnubile par l interet superieur de la nation senegalaise comme la si bien dit  Senghor dans l hymne a la nation <Dun bond s est elance ,dissipant les tenebres ,soleil sur nos espoirs ,soleil sur nos terreurs>
Comment voulons nous atteindre les objectifs du millenaires  si nous ne nous unissons pas derriere l homme que Dieu et le peuple a choisi. Il est la pour redresser la barque senegalaise apres l avoir sorti du gouffre .Partout au senegal ,des changements s operent dans tous les domaines  d activites sur tous les plans et a tous les niveaux .