jeudi 29 mars 2012

L EFFET PAPILLON OU LA PROSTITUTION POLITICIENNE

Aujourdhui avec l avenement du president MACKY SALL ,on assiste a toutes sortes d analyses sur les plateaux de televisions et dans les medias ,les pourfendeurs de l ancien regime sont les plus actifs de par  leurs declarations intempestives parfois accusatrices ,enfoncant dans les gehennes de l enfer l ancien pouvoir en place ,les langues se delient eclairant ou abusant le commun des senegalais en des desseins inavoues ,le temps des deballages ,des confidences ,des repositionnements ,des appels du pied au nouveau maitre du jeu ,une nouvelle partie de jeu d echec est en place ,les politiciens dechus un temps ont la part belle dans cette nouvelle recomposition du paysage politique ,ces acteurs encagoules distillent a compte goutte leurs venins ,leurs pouvoirs de nuisance .Parmi tous ces activistes et arrivistes en mal de reconnaissance obnubiles par leurs heures de gloire ,leurs instincts de survie dans le landerneau politique s agitent comme des demenes oubliant que c est le peuple qui elit les reports de voix qu ils agitent sont comparables aux consignes de votes de certains marabouts car ils pensent toujours qu ils ont du betail electoral en leurs possessions ,ils se leurrent ,les senegalais ont depasse cette ere de suivisme ,ils sont matures et savent ce qu ils veulent cette nouvelle donne n est prise en compte par les politiciens adeptes du double langage ,une nouvelle mare aux crocodiles est entrain de se reformer apres la debacle du regne de l impunite ,de la prevarications ,de la terreur ,de l ignominie.
Ces gens se croient tous purs ,tous blancs investis d une mission divine, salvatrice mais ils doivent faire tres attentions ,les paroles s envolent et les actes restent dans les memoires collectives ,ils peuvent se tailler de nouvelles costumes faire le jeu du loup dans la bergerie car pensant etre en etat de grace circonstanciel pour un laps de temps .TOUTES TENTATIVES DE SE COUVRIR DE LAURIERS SERONT VAINES.
Les predicateurs de la politique politicienne sont avertis le peuple n acceptera pas qu une bande ,qu une minorite s accapare de la victoire du peuple .Les alertes sont la ,sur une population de presque treize millions d habitants seule trois millions d electeurs ont vote ont participe aux scrutins de dimanche 25 mars 2012 ,un gap qui demontre le desamour des senegalais envers les politiciens car ayant une idee tres bien defenie que ces gens sont pour la plupart dans le jeu politique pour leurs interets crypto-personnels.
A quand une refonte de nos pensees vis a vis de la chose politique beaucoup entrent dans la politique pas comme un sacerdoce ,pas comme un moyen de servir son pays ,d etre au service d un ideal ,de valeurs intreseques heritees de nos ancetres qui vivaient en harmonie dans l union des coeurs mais comme un tremplin d accension sociale,une revanche sur le destin ,l individualisme est regente en mode vie au detriment du collectivisme .
La morale l ethique ,l honnetete ,la dignite ,la verite doivent etre les  maitres mots de la nouvelle gestion du president MACKY SALL ,la gestion participative pour le bien etre exclusif des population ,le peuple souffre ,le peuple attend les premiers actes du nouveau president ,sa declaration de politique generale apres les promesses faites durant tout le long de la campagne electorale.
MAINTENANT on verra beaucoup de theoriciens ,beaucoup de specialistes de la chose nationale qui sont loin du vecu quotidien de la majorite silencieuse qui est de l autre cote de la barriere ,loin des instances decisionnaires ,loin des acteurs de la societe civile ,loin des decideurs mais aux aguets sur le pied de guerre car ayant une vision claire et sans equivoque de leurs perceptions de la democratie ,les dinausores feront bientot place a une generation de citoyens modeles qui ne se laisseront plus faire .Le prochain pouvoir qui sera mis en place aura 100 jours de grace pour lui faire la bienvenue ,lui laisser le temps de s installer ,de prendre ses marques pour rectifier le tir de ces predecesseurs .Au dela de cette periode l heure ne sera plus a des discours politiciens mais au travail et rien que le travail pour sortir notre pays de cette quasi engrenage de politique politicienne quotidienne ,nous n accepterons plus d etre l otage de la politique ,nous devons depasser cette spirale ,la politique ne nourrit personne ,trouvons les voies et moyens pour sortir de crise .
En face les actuels opposants ne rechignerons devant rien ,pour denoncer avec la virulence qu on leur connait pour rappeler aux senegalais que sans eux le pays va sombrer ,l assemblee nationale sera la mere des bataille car qui detient la majorite va gouverner le pays ,va avoir une main mise sur le gouvernement ,une nouvelle recomposition est en jeu ,la guerre ne fait que commencer ,beaucoup ne se laisseront pas enterrer car leurs visibilites priment sur l interet superieur de la nation ,les lieutenants commencent a faire des declarations ,des mises en garde ,des menaces a peine voilees ,du chantage ,tout cela nous menera vers une situation de blocage ,le president nouvellement elu risque d avoir les mains liees ,sa liberte d action risque d en patir ,ses allies vont faire dans le chantage et la pression pour une redistribution des roles .On est pas encore sorti de l auberge des contestations ,des brassards rouges ,des greves et autres modes de defiance public cette annee sera une annee de sobresauts electoraux ,une annee de perdu au detriment du peuple en attente pour la resolution de ces aspirations .
Que Dieu aide le president pour qu on puisse aller vers des lendemains meilleurs ,c est le peuple qui risque d en patir et qui risque de sevir .