lundi 12 mars 2012

PRESIDENT POUR LE PEUPLE CONTRE LA PRECARITE PAUVRETE=PALAIS=PAIX SOCIALE

 Alors que le peuple souverain veut imposer sa volonte de changer , de s affranchir par rapport aux politiciens vereux , a l achat des consciences avec leurs propres argents , l argent du contribuable ,durant la campagne deuxieme tour beaucoup de senegalais deviennent des rentiers de circonstance pour un temps bien defini, des milliards sont distribues par le pouvoir en place pour esperer briguer un troisieme mandat .Le peuple est pris comme de la marchandise electorale par wade et comme du betail electoral par certains marabouts  d obediences douteuses ,de moralites douteuses ,de spiritualite tenebreuse a la longue chimerique.L interet du citoyen est monnaye par de l argent sale ,une veritable operation de blanchiment d argent est operee en plein jour au vu et au su de tout le monde ,les consignes de vote sont achetees,une veritable mascarade de prevarication se fait ,la corruption est regie en mode electoral au detriment du citoyen lambda ,des populations ,le palais est devenu une COSA NOSTRA  ,la mafia etatique est en pleine ebullition ,en pleine frenesie pour s allier le plus de gens pour une hypothetique victoire au deuxieme tour.
Quel est le role des guides religieux par rapport a la situation catastrophique qui prevaut au senegal ,au lieu d etre avec le peuple ,ils se permettent de soutenir le candidat de la honte ,le bourreau des valeurs morales de la societe senegalaise ,la religion est politisee ,sectarisee par ce president de pacotille qui ne roule que pour l interet partisan de son clan ; de sa secte ,le senegal est divise ,avilit ,sa structure est destabilisee a la base par une politique de libertinage communement appelee (liberalisme) ,la transhumance a encore des jours heureux devant lui l hypocrisie politicienne ,l appat du gain facil .
Depuis douze ans ce regime a instaure ,l impunite ,le chantage ,le vol ,les detournements comme mode de gestion ,un echec patent car la trahison des  attentes ,des esperances,des preocupations de la populations senegalaises ,aspirant a une democratie participative ,une redistribution des dividendes a la nation est etalee au grand jour,les populations  souffrent ,la hausse des denrees de premieres necessites est un frein ,un recul pour la paix sociale ,la crise energetique ,l augmentation de la pauvrete ,de la precarite ,du mal etre ,la famine a nos portes ,la crise casamancaise,l agriculture l elevage,la peche, l education mise a genou par ce gouvernement qui ose venir de nouveau demander une prolongation a la tete du pays pour dire terminer ses chantiers qui ne sont pas des priorites car n ayant aucun programme a proposer aux senegalais et ne voulant pas s avouer vaincu du fait de son orgueil hypertrophie.
Ce nouveau president focalisera beaucoup d espoir ,pour la resolutions des problemes, des crises sociales ,pour l apaisement de la souffrance des populations face a la deche nationale ,le panier de la menagere est plombee par une hausse inexplicables des denrees de premieres necessites ,le mal etre se vit au quotidien ,les emeutes ,les contestations n ont pas fait comprendre au regime en place que le senegal va mal ,en faisant la sourde oreille le president a montre que le peuple ne l interesse pas ,il ne fait qu activer voir accelerer la descente aux enfers du pays ,il n est pas bien conseille ,il ne souffre , n accepte aucunes critiques venant des opposants,son passe temps favori c est de dire que l opposition passe tout son temps a le denigrer a l exterieur mais son jeu est fini maintenant les forces vives de la nation ,debout comme un seul homme veulent reprendre leur bien hypotheque par ce dictateur,touts ces grands chantiers sont voiles par des montages financiers douteux ,les infrastructures qu il se plait a inaugurer sont un goulot d etranglement qui vont entrainer le senegal vers le cercle des pays les plus endettes du monde ,nous aurons du mal a sortir de ce gouffre ,la dette contractee au pres des bailleurs de fonds sera dure a rembourse ,la generation future heritera avec lui au gouvernail d un pays pauvre et desarticule tant les institutions sont mises au pas ,au pied du tyran qui ne fait qu imposer une dictature rampante,une devolution monarchique,le monstre est blesse mais sa capacite de nuisance reste intacte car il a avec lui l argent,le seul nerf de la guerre qui lui reste pour arriver a ses fins.
Sachant que les carottes sont cuites Wade se tourne vers les marabouts ,au lieu d ecouter les senegalais qui sont les electeurs ,les veritables forces du changement vers un retour a l orthodoxie ,la bonne gouvernance ,le retour aux valeurs citoyennes.
L argent est distribue comme des miettes pour potentiellement s accaparer du pouvoir mais nous devons redoubler de vigilance pour securiser nos voix vers une voie de sortie des tenebres.