jeudi 18 octobre 2012

LE SENEGAL A L HEURE DE L AUSTERITE

Que de desillusion venant de la part des nouveaux gouvernants ,les temps sont dures et les menages aux aboies ,la faim se ressent meme chez les pelerins senegalais qui eprouvent beaucoup de difficultes pour se restaurer apres avoir degaine leurs argents ,tous les signaux sont au rouge du fait de l incurie des actuels tenants du pouvoir qui ont du mal a trouver leurs reperes et a satisfaire la demande sociale . QUE d espoir trahi a l autel d interets partisans c est les coalises qui priment sur la patrie ,la distribution du gateau se poursuit sous le nez et a la barbe de la masse laborieuse qui s echinent pour faire face aux depenses liees a la TABASKI ,les denrees et produits de consommations augmentent sans crier gare . Le premier des senegalais passe son temps dans les airs et les palaces huppees de l occident ,le pays va mal ,les audits agites tout au debut sont relegues aux calenques grecs ,le gouvernement est a la recherche effrenee d une reconnaissance internationale au detriment d une reconnaissance nationale ,le president est accule par ses souteneurs oublies dans la distribution des cadeaux ,les anciens opposants sont aux abonnes absents ,leurs preocupations actuelles c est se faire une place au soleil sous les tropiques . MACKY A TRAHI LE PEUPLE ;IL A SU JOUER SUR LEURS VOLONTES A CHANGER DE REGIME COMME UNE CHAROGNE IL A SU SE POSITIONNER AU BON MOMENT POUR SE DELECTER DE LA SOUFFRANCE DU PEUPLE : LES ETUDIANTS RISQUENT D OUVRIR UNE GUERRILLA URBAINE AU RETOUR DE LA FETE DE TABASKI .LES DELESTAGES REPRENNENT DE PLUS BELLES : OU SONT PASSES LES PSEUDOS-IMAMS MARCHEURS POUR L INTERET DES POPULATIONS? ON PEUT S ATTENDRE AU PIRE LE DERNIER MATCH DU SENEGAL EST UN PARFAIT EXEMPLE LES SOMNIFERES ET AUTRES SEDATIFS N ONT PLUS LES EFFETS ESCOMPTES ;LES SENEGALAIS DANS LEURS GRANDS ENSEMBLES RISQUENT DE DESCENDRE DANS LES RUES SI LA COURBE DE FRUSTRATIONS S ACCENTUE ;LE FRONT SOCIAL EST COMME UN VOLCAN UN RIEN PEUT LE FARE EXPLOSER LE SENEGAL MARCHE SUR DES BRAISES ;L ETAT S ENTETE ET S ENDETTE A TOUT VA LES EMPRUNTS BUDGETAIRES VONT EN CRESCENDO HYPOTHEQUANT L AVENIR DES GENERATIONS FUTURES: RIEN NE VA PLUS COMME UN GRAND CORPS MALADE LES SENEGALAIS SOUFFRENT DANS LEURS CHAIRS ;LES AGRESSIONS SE MULTIPLIENT ;CEUX QUI SONT CHARGES DE NOTRE SECURITES SE LAISSENT CORROMPRE FACILEMENT ;LES DETENUS S EVADENT ;LES PROCES SONT HYPER-MEDIATISES POUR FAIRE OUBLIER AUX SENEGALAIS LES MAUX QU ILS VIVENT ;LA MORALE L HONNEUR N EXISTENT QUE DE NOM: LES HOMOS REFONT SURFACE ET FONT PARLER D EUX ;LES GENS DETOURNENT L ARGENT DESTINES AUX SINISTRES SANS RAISON APPARENTE ;LE PAYSAGE MEDIATIQUE EST VICIE PAR DES PROGRAMMES SENILES SOUS LA SUPERVISION DU CNRA :A QUOI BON CETTE INSTANCE ;ON RISQUE D AVOIR PLUSIEURS TABASKI CAR CELA TOMBE UN VENDREDI SELON LA COMMISSION: LE SENEGAL EST DEVENU MECONNAISSABLE ;LA VERTU EST MISE SOUS LE BOISSEAU ;LA REUSSITE A TOUT PRIX EN PIETINANT PLUS PETIT QUE SOI DANS QUEL MONDE SOMMES NOUS ;LES CIMETIERES PROFANES ;LES ALBINOS SUR LE QUI VIF ;LA DROGUE PRESENTE MEME DANS LES ECOLES TROP DE LIBERALITES NUISSENT A UN PEUPLE QUI VEUT SE FORGER UN DESTIN:VIVRE AU SENEGAL EST DEVENU HYPOTHETIQUE ;L INCURIE DES GOUVERNANTS SE FAIT SENTIR A CHAQUE JOUR COMME DES FAITS D HIVER LE PEUPLE EST DIVISE EN CATEGORIE EN ECHELLE SOCIALE : LES NOUVEAUX RICHES S ENRICHISSENT DE PLUS EN PLUS ET LES PAUVRES S APPAUVRISSENT DE PLUS EN PLUS IL N Y A PAS D EUILIBRE NI EQUITE ;LES POLITIQUES SONT LES VAMPIRES D UNE NATIONS ;DES PREBENDIERS ET RIEN DE PLUS IL NOUS FAUT UN SURSAUT NATIONAL SINON ON VA AU DEVANT D UNE NOUVELLE ERE D INCERTITUDE ;LA CRISE EST PROFONDE SI CELA CONTINUE CE FAMEUX MANDAT PRESIDENTIEL NE SERA JAMAIS REDUIT DE SEPT ANS A CINQ ANS QUI VIVRA VERRRA CETTE COALITION IMPLOSERA CAR ELLE EST HETEROCLITE C EST UNE VIELLE GUIMBARDE ELLE N IRA PAS LOIN TROP D OPPORTUNISTES COMPOSENT CE GOUVERNEMENT LES SENEGALAIS SONT EN OTAGE IL FAUT RIEN ATTENDRE COMME RUPTURE DE CE PLETHORE DE BEAUX PARLEURS ET MEFIONS NOUS DES NOUVELLES LOIS QUI VONT ETRE VOTER A L ASSEMBLEE NATIONALE ET UN SCOOP LA DEPENALISATION DE L HOMOSEXUALITE SUIT SON BONHOMME DE CHEMIN QUELLE INFAMIE APRES L AMNISTIE FAITE A L ANCIEN PRESIDENT POUR SES CRIMES ECONOMIQUES ET SES PREVARICATIONS :QUELLE REPUBLIQUE BANNANIERE CE PAYS