samedi 27 octobre 2012

LES NARCOS-TRAFIQUANTS S INVITENT DANS L ARENE SENEGALAISE

Le pire fleau du XXI eme siecle ,la drogue et ses derives ont envahi l Afrique de l ouest avec parfois des saisies records a inscrire dans le livre GUINESS. Apres la lutte acharnee contre les Cartels et les narcotrafiquants des pays d amerique latines et le demembrement de leurs reseaux disperses un peu partout dans le monde ,ces derniers pour contourner le blocus ont cherche de nouvelles pistes de transits pour exporter et ecouler la mort lente via des territoires et pays pauvres ou l appat du gain facile peut pousser des gens a s adonner et a tomber dans l illegalite . Le senegal etant par excellence de par sa situation geographique un territoire de transit,un des points du triangle sur la route de la drogue pour le trafic international car etant a mi-chemin entre l Europe et l Amerique naguere un pays d acceuil et d hospitalite rapidement cible par les blanchisseurs d argent et les barons de la drogue versions tropicales des narcotrafiquants de l Amerique latine . Avec ses frontieres cotieres ettransfrontalieres poreuses ,la circulation de la drogue a pris des proportions inquietantes de nos jours avec des ramifications insoupconnees qui aujourdhui defraient la chronique. Avant sujets tabous a l exceptions de quelques cercles prives, mais depuis une decennie sous les feux de l actualites nationales et internationales . L enrichissement illicite et subite a connu une recrudescence avec l ancien regime comme une mort subite les nouveaux riches se comptent a la pelle dans un pays a faible taux de croissance frisant la stagnation et une pauperisation endemiqueet galopante de la population ,le marche de l immobiler a connu un boom exponentiel flagrant ,un des indice de la presence de l argent sale que l on tente de blanchir a tout prix,ce qui devait mettre la puce a l oreille des autorites mais l environnement economique precaire aidant les autorites ont prefere faire la politique de l autriche en fermant l oeil poussant ces vendeurs de la mort a s enhardir et en gangrenant l economie ,si des enquetes sont bien menees on verra l implications des gens nommement appeles de la haute societe,les rouages de ces implications peuvent s averer nefastes pour notre pays nonbostant la plaie incurable qui touche la majeure partie de la societe senegalaise {la jeunesse]. L affaire LUC NICOLAI est la face cache de l iceberg ,le senegal est devenu depuis longtemps une plaque tournante de la drogue et un creuset fertile pour le blanchiment d argent car la corruption ,la concussion regnent en maitres dans notre pays du bas de l echelle aux plus hautes spheres de l etat ,les politiciens sont corrompus par l argent, leurs ideologies c est l argent vite fait et bien fait qu importe le reste de la population,les trafics d influences sont monnaies courantes sous nos latitudes ,l administration est pleine de brebis galeuse ,des gens sans morale et de vertues douteuses ,une mafia primaire qui a tendance a se developper et a s epanouir ,les magistrats ,les douaniers ,les policiers ,les gendarmes tous ces corps sont chaque fois sur la sellette car les tentations sont grandes et l esprit est faible ,la nature humaine joue parfois des tours qui peuvent mener a notre propre auto-condamnation,seuls les endurants peuvent s abstenir de tomber dans l illegalite. Comment peut on comprendre une personne qui a la fin des annees 90 etait gerant de bar,ou plus precisement tenancier d un bistrot sis a Mbour ,une zone touristique de choix qui en l espace d une decennie est devenu millionnaire a souhait se permettant de faire des combats de luttes payes des centaines de millions ,la totalite de ces combats frisent le milliard si on fait l addition question d arithmetrie,il faut que l etat se reveille et creuse cette affaire le procureur doit s auto-saisir et ne pas attendre le bon vouloir des autorites ,39 boulettes de cocaines c est beaucoup d argent et il faut se poser des questions d ou provient la drogue? ,qui est le fournisseur ,qui est l acheteur ,comment la drogue a pu passer nos frontieres et par quelles voies ,qui sont derriere ce trafic car ce n est pas une quantite negligeable ,le degre d implication des douaniers ,les complices et autres gens du reseau et mais aussi est ce que la cellule de lutte contre ce fleau va continuer a faire des effets d annonces en se faisant de la pub gratuitement a travers les medias ou bien prendre le taureau par les cornes en faisant son travail pour eradiquer ce mal par la racine qui a fini de mettre a genou notre societe et notre economie ,les trafiquants ont pignon sur rue a Dakar,presque tout le monde sait que ceux sont les gens de la haute societe qui font entrer la drogue dans notre pays et qui la blanchissent au vu et au su de tout le monde sans etre inquieter car ayant des connexions hypers balezes dans les rouages de l administrations ,les pauvres n ont pas les moyens et les connaissances idoines pour tremper dans ce genre de trafic au contraire c est eux qui peuplent les prisons car pour un peu de chanvre indien ils sont condamner a des peines allant de 1 a cinq ans pour trafic de l herbe qui tue alors que les intouchables peuvent se permettre de passer entre les mailles du filet. Le pays va mal ,le blanchiment d argent et la drogue touchent la haute societe ,la jet-set comme on dit ,les snobinards et autres mal dans leurs peaux ,il faut tirer la sonnette d alarme sinon ce sera la catastrophe ,une veritable bombe environnementale. La justice doit faire son travail sans pression,la verite doit eclater dans cette affaire qui a des relents de mafiosi a la senegalaise. Faisons un rapid feed-back et regardons de plus pres le TSAR de la lutte n est autre qu un vulgaire trafiquant de drogue ,qui est derriere lui ,il faut que l on secoue le cocotier ,cette affaire va accoucher de plusieurs reglements de comptes ,des langues vont se delier ,l autobiographie du gus va etre ecrite ,fouillee dans ses moindres details beaucoup de tete vont etre emporter par le TSUNAMI DE LA DROGUE ET DU BLANCHIMENT D ARGENT pour sonner la fin de la recreation. A SUIVRE