mercredi 13 novembre 2013

LA MALHEUREUSE GOUVERNANCE DE MACKY

Comme dit l'autre, la meute est lancée. La meute des alchimistes avec comme mission de transformer le plomb en or. Or sur quoi jasent ses experts devant caméra ? Sur le classement du Sénégal dans le rapport Doing Business. Je leur concède la malhonnêteté de tous les outils de domination de l'Occident. Et le Doing Business en est un. Il suffit juste de se poser la question de savoir sur quelle légitimité ils se basent pour avoir le droit de décerner des notes aux pays du monde. Si cette question a fini par devenir un interdit pour certains cerveaux, alors il faut se demander si nous, nous pouvions leur décerner des notes. Une note zéro du M23 à la France pour non respect des droits humains, par exemple (elle humilie les émigrés). Est ce qu'on aurait entendu François Hollande hurler comme un porc qu'on égorge ? Mais passer ce constat, regardons les faits au Sénégal. Depuis que le pouvoir Arc en Ciel est installé, il est apparu que le Sénégal est un pays de voleurs, un pays où les présidents volent des moquettes. L'idiotie politique, c'est de croire qu'on peut salir, de la pire des manière, son propre président, et se maintenir propre. Il suffit de se demander pourquoi le pouvoir de Chirac a censuré le livre du médecin de F. Mitterrand, alors même qu'il venait de le battre aux élections, avec même des procès en pleine campagne électorale. C'est parce qu'il y a des choses à sauver pour rester humain. Le premier principe des droit de l'homme est qu'on humilie pas un humain pour rester humain, soi-même. On comprend qu'un chien humilie un humain, parce que le chien n'a que foutre du statut de l'humain. Chirac avait des choses à sauver pour ne pas humilier la France. Des fanatisés me diront que Sarkozy a poursuivi Chirac. Ma réponse: et la suite ? Le Doing Business n'a pas inventé la fermeture de plus de 300 entreprises en 2012 au Sénégal. C'est un fait. Un fait résultat d'une mauvaise politique de haine. Une politique de fabrique de haine pour des visés électoralistes. Toute la politique de l'Arc en Ciel tourne autour de la réélection de Macky. Et pour cela l'option c'est la destruction de ceux d'en face et non la construction de soi. C'est clair qu'on dépasse les autres en hauteur parce qu'on est élancé ou parce que les autres sont des pygmées. Mais comme je l'ai dit plus haut. Toute destruction de l'honneur d'un humain est une destruction de l'honneur de soi. Les présidents africains devaient comprendre qu'ils perdent à tous les coups en cautionnant la destruction d'un président africain, qui qu'il soit et quelque soit ce qu'il a fait. C'est parce que les dirigeants occidentaux ont compris cette vérité qu'ils ne cautionneront jamais de leur vie la destruction de quelqu'un qui a été, fut-ce un seul jour, président d'un état occidental. En n'ayant pas compris cela (je pense le contraire) l'Arc en Ciel pose les fondements de son échec économique inéluctable. Et pour sûr, il y aura d'autres mauvaises places en Doing Business pour le Sénégal. Sinon, il faudra acheter les bonnes places, et ce sera pire. Déjà que l'Arc en Ciel dépense beaucoup dans les médias. l