vendredi 20 janvier 2012

JOURNEE DE SOLIDARITE / JOURNEE D HILARITE / SOS / ALARME

Alors que partout au monde ,on assiste a des scenes d immolations notamment au Maroc ou des chomeurs sont passes a l action pour cloner BOUAZIZI en Tunisie et des moines boudhistes au Nepal.
Ici au Senegal les morts se succedent suite aux tirs des soldats ,le President ose ,se permet de decreter une journee de solidarite et de liberte des prisonnieres condamnees dans les prisons senegalaises pour satisfaire un devoir de sacrifice ou d aumone edictes par une volonte de s imposer par tous les moyens sur le trone de la presidence . 333 femmes ont ete libere sans consultation avec la magistrature ce qui fait un precedent dangereux car jamais dans ce monde on a vu une chose de ce genre , c est une premiere remplie de sous-entendus.
L eglise avertit et se prononce sur la situation nationale alarmante a la veille des elections ,l etat avec son devoir regalien de maintien de l ordre en bandouilliere est sur le qui-vive et en instance d un deploiement de force de repressions sans precedent dans les arteres et villes du pays pour dixit palier a toutes sortes de debordements ,les forces de l ordre ont ete instruit de reprimer  dans le sang , de briser de l opposants et de surbriser toutes veillites de resistances,Ces jours qui viennent on risque d avoir des couvres-feu qui peuvent mener a une situation d etat d urgence qui ferait bien l affaire du gouvernement finissant et en deroute pour repousser les elections presidentielles a sin die .
L etat est entrain de jouer son va-tout sa peau pour sortir indemne de cette spirale de tensions et de montee de violence qui se prolife a l horizon et qu il apprehende comme le glas de leurs regnes de despotismes , de prevarications , de detournements qu ils ont installes et instaures en se croyant aux dessus des lois et du peuple senegalais longtemps mene en bateau dans leurs propres barques qui est le senegal. Des lendemains d incertitudes et d ingratitudes s annoncent et s amoncellent au dessus de ce cher senegal connu pour son hospitalite legendaire et son exception qui fait sa force et sa stabilite tant vante par nos politiciens adeptes de la langue de bois et Judas en puissance .
Le pays va mal et va faire mal ,le syndrome Ivoirien est dans nos portes ,l obscurantisme s est installee depuis l avenement de l alternance qui en premiere instance etait porteur d espoir et de bouee de sauvetage pour une grande majorite de senegalais longtemps appauvris par le regime socialiste
Une rupture etait nee mais apres 10 ans de mauvaises , illegales et deloyales services ,le liberalisme a atteint ses limites et doit par force ceder a une nouvelle ere de perception autre que ce qui est servi sur la place publique ,l elite vieillissante de cette classe politique devrait rendre les armes et repondre des crimes qu elle a commis durant ces 50 ans de regne sans partage , car cette democratie de facade ne fait que l enrichissement d une infime et infirme partie de senegalais au detriment de la majorite silencieuse ,qui a actuellement  senti et su que ces politiciens ne roulent que pour leurs interets particuliers et partisans sans se preocuper du reste de la population qui souffre le martyr.
Alors cette formule de solidarite est une offense de plus a mettre a l actif de ce president qui n a pas compris que  les senegalais l ont vomi dans leur ecrante majorite et qu ils ne demandent que de le dechoir de son perchoir qu il veut monarchiser en le leguant a des forces obscures ou a son incompetent de rejeton incapable de sortir des jupes de sa mere et des salons de maquillages pour voir la realite des choses sur terrain ,le reveil sera brusque et brutal ( Dakar risque de devenir une autre BENGHAZI a la senegalaise) Si on y prend pas garde ,une revolution interne se passera dans les prochains jours ,car cette outrage a la nation qui est la volonte affichee du president de briguer encore et encore un troisieme mandat a la tete de ce pays risque d embraser la quietitude du senegal ,car chaque jour il ne fait que violer la constitution du senegal en faisant du forcing avec ses biceps ( armee , polices et mercenaires) ,ces derniers sont nourris et loges aux frais du contribuable qu ils doivent reprimer.
Quelle ironie de l histoire celui qui disait ne vouloir acceder au palais en marchant sur des cadavres ,risque de sortir du palais en enjambant des cadavres ou sortant du palais les pieds devant.
Sa fin de regne risque de nous mener vers une guerre civile et des morts  a gogo ,le sang du senegal sera verse a l autel d une ambition demesuree d un despote qui s est muee en dictateur.
Les jours a venir nous edifierons?