lundi 16 janvier 2012

LE CHARIVARI OU CHARABIA /CHASSE-CROISE DES POLITICIENS

Alors que la destinee des senegalais se jouent dans les  salons feutres loin du senegalais lambda .
La vie suit son cours ,chaque jour des alliances et des mesalliances se succedent ,loin de l approbation du betail electoral ,bon a meubler les reunions publiques et les meetings ,les militants sont  deambules et transportes de zones en zones parfois avec leurs avals achetes a coup d especes sonnantes et trebuchantes ,chacuns des candidats se targuent d etre entoures de militants , de sympatisants convaincus et loyaux ,bonjour les degats , les achats de conscience quand la campagne va demarrer et que les fonds de campagnes soient mis sur la table ,la guerre des tendances va demarrer lors de la distribution et de la repartition des sous .
Les plus aguerris se partageront la taille ou la part du lion selon leurs possibilites d apports massifs de cartes d electeurs c est las ou les fraudes demareront a petite echelle pour faire tache d huile et se muer en grande echelle c est de la base vers le sommet ,les etats majors se preparent a des transferes d electeurs sur toute l etendue du territoire nationale.Les reunions se multiplient dans chaque secteur dans chaque quartier general(communement appelle QG) loue a renfort de milliers de franc pour le temps d une rose ou prete gratuitement par un militant zele qui aspire a des dividendes futures lorsque son candidat passe,mais parfois trepasse ou devienne quelque chose( une autorite) dans ce pays c est cela qu on appelle l attente du retour d investissement ,tous ceux qui de pres ou de loin s enquenaillent avec les politiques s attendent toujours a des ristournes ou des cadeaux de bons et loyaux services.
Alors a quand? la verite :Quand est ce que l on aura des gens qui investissent le champs de la politique sans attendre a une rente indue au detriment des autres ,pourquoi l interet primaire ,le besoin de possession ,d avoir ,de se  faire prevaloir sur le dos des gens sans honte s appelle la politique .Cette politique- ci est remplie de tiques , de tares qui salissent la noblesse de servir son pays et non se servir,jusqu a sevir et devenir dictateur ,actuellement c est un moyen d ascension social , c est plus rapide que leTGV ;les plus riches maintenant sont ceux qui pas longtemps montaient sur des caleches et en moins de dix ans ils ont des jets prives ,des gardes rapprochees , des centaines hectares de terres dissemines a travers le pays ,des immeubles dans les grandes agglomerations occidentales et j en passe ,ils ne savent meme pas le nombre de comptes bancaires a leurs noms ou aux noms des membres de leurs familles proches et parfois de pretes.noms ou des negres de services ( les hommes pourcentages)
C est pourquoi on voit dans les faits d hiver des journaux , les vols perpetres dans leurs demeures par leurs propres enfants en complicites avec de pauvres diables qui risquent de finir en prisons car ceux sont toujours eux qui vont porter le chapeau ,Accuse levez vous!Holala PAPA a paye le juge!
Que la politique enrichit rapidement c est un fait indeniable , car les politiciens s  adonnent a des pratiques dont l entorse a la deontologie laissent parfois penser a des mafiosis ,ils vont meme jusqu a abjurer et se renier eux meme. Vols ,prevarications ,detournements ,enrichissements, dessous de table illicites ,pourcentages faramineux  ,avantages,kilometriques ,budgets n etant sous aucuns controles .,impunites immunites contrats de gre a gre car des controles inefficients et n existants que de noms leurs permettent de passer entre les mailles du filet ,la corruption a gangrene le socle meme de l administration partout cest des pots de vins ou biens vos dossiers vont trainer ou sont perdus a l autel d incendies et  de cambriolages faits a dessein pour masquer les preuves de leurs econduites ,il faut mettre la main a la poche pour etre servi en premier , c est la primaute de l argent .L appat du gain facile entraine les senegalais dans des derives et malversations inimaginables.il n y a plus de honte a aller en prison et d etre entendu par lajustice la plus corrompue du monde meme le president ose dire qu ici au senegal chacun a un coüt qui ne depend que de son bon vouloir et de son pouvoir discretionnaire et discriminatoire a  souhait .Quel president!On dirait un president d une republique bananiere, en Afrique tout est possible et faisable.
Bienvenue aux cirques de la chose politique qui devait etre la chose publique mais ces politicards de deux sous, ces peles et tondus veulent coute que coute faire une tontine nationale du pays chacun son tour chez le coiffeur sans regarder en arriere tous ces gens credules qui croient en eux , pensent qu ils peuvent apporer du nouveau ou de la lumiere dans ce pays .
J ai honte de ces gens qui se prennent pour des politiciens, des diplomes de sessions semestrielles qui se disent doctorants en sciences economiques et politiques qui apres leurs defenestrations deviennent tous des consultants .
WAAW la consultance paye bien, ils deviennent rapidement des milliardaires du jour au lendemain et reviennent briguer le suffrage des senegalais , a beau mentir qui vient de loin!.
Il faut que les senegalais se reveillent et voient ces gens d une autre oeil que le regard de complaisance a la limite un regard complice par rapport a leurs mefaits et histoires tortueuses que l on racontent sous les chaumieres , autour des trois normaux(le rituel du the) qui sont de plus en plus matinaux a cause du chomage endemique qui touche la grande majorite des jeunes senegalais en age de travailler et de construction d une vie meilleure.   On va vers des lendemains incertains ,bourres d´ a priori ,la conjoncture au plan internationale ne nous donne pas le temps de conjecturer ,nous devons sortir ce pays de son eternel lethargie de campagne electoral,nous ne faisons qu hiberner, c est pas cela qui fait avancer un pays ,nous regressons au niveau continental et sous regional.