dimanche 1 septembre 2013

QUI SERA LE PROCHAIN A L ECHAFAUD

Le fusible du gouvernement vient de sauter,court-circuiter par le realpolitik avec ses nombreux soubresauts et autres atermoiements qui jalonnent le parcours si périlleux de l écurie YONOU YOKOUTE: Entre en fanfare dans le premier gouvernement de l ère Macky Sall sous les habits d un technocrate avec une baraka légendaire du fait de son parcours a la limite insolente de réussite. ABDOUL MBAYE premier ministre d alors vient de démissionner ou tout bonnement d être limoge par le président de la république,peut-être pour des casseroles qu il traine et qui comme une épine est en contradiction avec la politique prônée par les nouveaux gouvernants . Beaucoup d interrogations et de supputations seront le quotidien des sénégalais relayées par les médias. Un autre os a ronge pour le peuple aux aboies rien de tel que de créer un dérivatif pour leurrer le citoyen sur l immobilisme du gouvernement par rapport aux préoccupations des sénégalais . D aucuns diront et penseront que c est suite a sa mauvaise gestion du programme gouvernemental et l environnement mi figue -mi raisin du pays tout va pour le mieux dans le pire des mondes. Longtemps rabâché par les pro-Macky le YONOU YOKOUTE est mort avant sa naissance ,la réponse efficiente attendue n a pas suivi ,une désillusion criarde accompagne les citoyens qui commencent a regretter le tout sauf Wade qu ils avaient en bandoulière . Les experts en tout qui pilulent au Sénégal vont s épancher a souhait avec des explications alambiquées ,actualité oblige . Malgré le silence qui a suivi le communique laconique de la défenestration du premier ministre son départ suscite des commentaires et des analyses les plus farfelues sur la place publique ,l opinion risque encore d être manipulée et aiguillonnée comme un enfant comme de coutume . La seule chose qui n est pas une variable est le président qui détient les prérogatives et le pouvoir discrétionnaire de limoger et de nommer qui il veut a la place qu il veut. De toutes les façons les sénégalais resteront sur leurs faims car les tenants et les aboutissants ne seront pas connus de sitôt car l équivoque ne sera pas levé pour secret gouvernemental ou pour des calculs politiques . Bien que beaucoup d entrefilets et de signaux insérés par ci par la dans les médias pouvaient amener les observateurs a un possible remaniement ministériel. Le vin est tire il faut le boire . Qui sera le prochain Un parmi les sortant du gouvernement d Abdoul Mbaye ou bien un jeu de chaise musical avec a la clé la sortie du premier ministre ou bien le président va reprendre les rênes en nommant un membre de son parti l APR Les heures qui viennent seront décisives et les sénégalais seront a l écoute.