dimanche 13 octobre 2013

LE MEPHISTO DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL

Ebouriffant a été la saynète saugrenue fournie par le journaliste Monsieur Souleymane Jules ‘’DIOP’’. La jeunesse Sénégalaise ne pouvait donc rester insensible à son verbiage parsemé de fadaises. La loi(1) votée se révèle impertinente car faisant de la nationalité Sénégalaise une camelote qu’il va falloir se procurer juste pour formaliser des activités prohibées. Cette dernière risque d’être un filon, si l’on n’y prend pas garde, pour les escrocs, bandits et cybercriminels qui surpeuplent les banlieues dakaroises. Lieu où le paupérisme des femmes et couches vulnérables ne cessent de s’amplifier depuis l’avènement du président Macky SALL. Monsieur le locataire du palais, il faut irrémédiablement restreindre cette loi uniquement à l’enfant. Cependant, décortiquons, plus minutieusement la rouerie et la perfidie utilisées par le rogue échotier, pour homologuer le meeting organisé par le Président Macky SALL au niveau du palais de la République. Lors de son épanchement, ce chroniqueur fielleux, a qualifié l’action de ces femmes ‘’apolitiques’’, de primesautier et d’inopiné, pour légitimer le caractère rondement prodigieux de cet acte médusant qui ne fait qu’exacerber l’envie d’une sédition populaire et impétueuse, stimulant de plus en plus cette jeunesse sénégalaise décontenancée et effarouchée. Fidèle à sa réputation, le méphistophélique Monsieur Souleymane Jules ‘’DIOP’’, dans ses allégations insidieuses, a abusé de fourberies ignominieuses en voulant nous faire gober, que le président Macky SALL, en est resté baba 2 heures seulement avant la manifestation c’est-à-dire à 17 heures. Selon ce journaliste, le président Macky SALL doué de certaines valeurs morales ne pouvant les laisser sous la chaleur, a estimé impératif de les recevoir dans la salle des banquets. L’analyse de sa faribole naguère cucul, nous convient de mentionner que ces femmes étaient issues de l’APR car conviées par les ministres Mariéme BADIANE et Mariama SARR, tous deux provenant de la coalition Macky 2012. Souleymane Jules ‘’DIOP’’ a été désavoué par les 10 députées, pourtant issues de la mouvance présidentielle qui ont boudé la rencontre, car selon elles, la ministre Mariama SARR a envoyé sur les lieux des militantes de l’APR, qui n’avaient rien à voir avec l’entassement. Ces dernières comme des abeilles se sont agrippées sur les grilles du palais à 16 heures soit trois (3) heures de temps avant leur rencontre avec le président Macky SALL. L’acte était donc fricoté, les Ministres Mariama SARR et Mariéme BADIANE, en véritable escrocs politiques ont fait croire la veille à ces 10 députées, qu’il s’agissait d’un attroupement de 200 femmes composées de députées, de responsables politiques, de conseillères économiques et sociales. Mais il faut être un philistin sans vergogne, de la trempe de ce publiciste pour sortir de sa bouche acariâtre que ‘’deux heures avant tchi la koye dégueu, leukoye, lane ka koye do go wakh’’. En 1 seconde (entre la 50 et les 51 secondes (1)) Souleymane Jules DIOP a utilisé 3 expressions différentes exaltant toute la sévérité de sa détresse psychique. Aucun zigue sensé ne pouvait ouïr de sa langue de vipère les rosseries dont il dispose un brevet international si bien qu’il a été pavoisé par le président Barack OBAMA lors de sa visite au Sénégal, le contraire aurait étonné ! Abominable qu’il est, n’est-ce pas lui qui professait qu’élire le président Macky SALL c’est nommer Mariéme FAYE car le Président Macky SALL est un mari battu, lui qui révélait que dans le couple présidentiel le caleçon revenait à la première dame Mariéme FAYE, lui qui jurait que le Président Macky SALL avait détourné les 7.000.000.000FCFA du Fonds Taiwanais, lui qui attestait que le Président Macky SALL avait réussi la prouesse d’accumuler les toucouleurs dans le gouvernement au point d’entériner un conseil de ministres toucouleurs, lui qui proférait que jamais dans sa vie le président Macky SALL ne s’était préparé psychologiquement à être leader de parti, sa pensée aussi éloignée ne pouvait être que chef de service à pétrosen… Monsieur Souleymane Jules ‘’DIOP’’ éprouve d’atroces convulsions cérébrales… Amnésique de ses propos d’hier, c’est ce même Monsieur Souleymane Jules ‘’DIOP’’ aussi versatile que le caméléon sis dans la verte forêt de la Casamance et dont les vitupérations bringuebalent au gré du vent qui a voulu nous affrioler, lui le nouveau Souleymane Jules ‘’DIOP’’, même si l’argent a fini par démontrer sa vraie nature. Ce gueux noue une haine viscérale au frère Karim WADE, car pour lui être métis comme lui et bénéficier du soutien de son père constitue un crime, ce qui est tout à fait compréhensible car il ne l’a jamais connu et il ne le connaitra jamais de son vivant. Monsieur Souleymane Jules ‘’DIOP’’ en raison de son complexe d’infériorité, passe son temps à esquinter, vilipender et débiter des insanités sur d’honnêtes citoyens qui pourtant ne l’ont rien fait. Malgré les apparences ce corniaud souffre énormément, car ne digérant pas le fait que sa ‘’sainte nitouche’’, péripatéticienne, dont il porte le nom, et qui jouit d’une réputation ‘’très enviée’’, puisse ignorer le nom du ou de ses supposés potentiels géniteur(s). Comme quoi le sang ne ment jamais ! Charité bien ordonnée commençant par soi-même, Monsieur Souleymane Jules ‘’DIOP’’, à notre humble avis, si vous avez une leçon à donner ou une ineptie à adresser, vous devrez plus tôt l’orienter vers votre ‘’sainte nitouche’’ ou vers le fameux présumé CHOPAIN, s’il s’agit bien sûr de lui étant donné qu’en Casamance à l’époque il y avait énormément de Portugais tireurs d’élites… Depuis que Monsieur Souleymane Jules ‘’DIOP’’ est aux côtés du président Macky SALL, on entend plus son parrain, le perroquet. Quelle mirifique et étrange concomitance ! Nous saisissons mieux pourquoi la voie de l’émergence continue d’enliser les Sénégalais dans l’affliction la plus absolue, vu que le Président Macky SALL n’est entouré que par des mythomanes qui n’ont d’autres objectifs que de l’embourber dans un abyssal aven. Le président Macky SALL en recevant ces femmes, démontre ainsi à n’en point douter que son régime est en pâmoison. président Macky SALL, nous escomptons seulement que les subversions qui débuteront à coup sûr sous peu ne seront pas bâillonnées lorsque le peuple oublié, se dirigera vers le palais de la République juste pour vous rappeler qu’il a faim et trop faim même. Nous espérons seulement que vous nous recevrez à la salle des banquets même si nous serions que 200. De toutes les façons, toute répression aux futures protestations entrainera inéluctablement une débandade à la ‘’ Leila TRABELSI et Ben ALI’’. Président Macky SALL, les préludes de l’affaissement de votre régime tombent à l’œil nu. La paupérisation des Sénégalais, semblable à un cancer au stade final, est à tel point que l’on se demande si vous pourrez tenir ne serait-ce que la moitié de la durée de votre mandat…